Productions végétales : montant des aides couplées 2019

Les montants des aides couplées végétales ont été fixés pour la campagne 2019.

Les montants unitaires des aides, dites « couplées », végétales ont été fixés comme suit, pour la campagne 2019.

Production de cultures riches en protéines

Les montants unitaires des aides à la production de cultures riches en protéines ont été fixés, pour la campagne 2019, à :– 33,70 € (35,80 € en 2018) pour la production de soja ;– 187 € (170 € en 2018) pour la production de protéagineux ;– 188,50 € (282 € en 2018) pour la production de légumineuses fourragères ;– 165 € (133 € en 2018) pour la production de légumineuses fourragères déshydratées.

Production de fruits destinés à la transformation

Les montants unitaires des aides à la production de fruits destinés à la transformation ont été fixés pour 2019 à :– 520 € (même montant en 2018) pour la production de cerises (cerises bigarreau) ;– 400 € (même montant en 2018) pour la production de pêches (pêches pavie) ;– 1 255 € (1 085 € en 2018) pour la production de poires (poires william) ;– 920 € (950 € en 2018) pour la production de prunes (prunes d’ente) ;– 1 120 € (même montant en 2018) pour la production de tomates.

Autres cultures végétales

Pour les autres cultures, les montants unitaires des aides pour 2019 ont été fixés à :– 112 € (96,50 € en 2018) pour la production de chanvre ;– 55 € (37 € en 2018) pour la production de blé dur ;– 585 € (600 € en 2018) pour la production de houblon ;– 81 € (76,60 € en 2018) pour la production de pommes de terre féculières ;– 132 € (132,50 € en 2018) pour la production de riz.

À noter : les montants unitaires des aides à la production de semences de légumineuses fourragères et des aides à la production de semences de graminées pour la campagne 2019 n’étaient pas encore fixés à l’heure où nous écrivions ces lignes.

Arrêté du 11 février 2020, JO du 13Arrêté du 5 mars 2020, JO du 8

Article publié le 11 mars 2020 – © Les Echos Publishing 2020