Chirurgiens-dentistes : des mesures contre la désertification

Chirurgiens-dentistes : des mesures contre la désertification

Dans le cadre d’une commission d’enquête parlementaire sur les déserts médicaux, l’Ordre des chirurgiens-dentistes propose 10 mesures pour améliorer le maillage territorial des praticiens et l’accès aux soins des patients.

Depuis mars dernier, une commission parlementaire enquête « sur l’égal accès aux soins des Français sur l’ensemble du territoire et sur l’efficacité des politiques publiques mises en œuvre pour lutter contre la désertification médicale en milieux rural et urbain ».Dans le cadre de cette commission, le Conseil national de l’Ordre a apporté plusieurs pistes d’amélioration et des propositions concrètes. Il propose, par exemple, de créer des unités odontologiques dans les régions dépourvues de faculté de chirurgie dentaire, de renforcer la coordination hôpital/cabinet de ville pour une meilleure prise en charge des pathologies bucco-dentaires spécifiques et une meilleure régulation de l’accès aux soins ; ou encore d’intégrer obligatoirement un chirurgien-dentiste dans les maisons de santé pluriprofessionnelles pour faciliter une prise en charge coordonnée du patient entre les différents professionnels.Cette commission, dont les travaux sont toujours en cours, devrait également permettre une réflexion sur l’organisation des études de santé et l’attractivité des carrières des professionnels de santé.

Article publié le 28 juin 2018 – © Les Echos Publishing 2017