Chirurgiens-dentistes : mise en place du registre public d’accessibilité

Chirurgiens-dentistes : mise en place du registre public d’accessibilité

Le registre public d’accessibilité (RPA) est un document que les praticiens doivent mettre à la disposition de leurs patients. L’Ordre national des chirurgiens-dentistes (ONCD) en propose un modèle à télécharger sur son site et en profite pour faire un rappel sur les tentatives d’escroquerie qui se multiplient autour de ce sujet.

Le RPA est un document dont l’objectif est d’informer les patients sur l’accessibilité du local professionnel et les prestations fournies par le chirurgien-dentiste. Depuis septembre 2017, il est obligatoire dans tous les cabinets dentaires, qu’ils soient neufs ou installés dans un cadre bâti existant. Pour aider les chirurgiens-dentistes à réaliser facilement et rapidement leur RPA s’ils ne l’ont pas encore fait, l’ONCD propose un modèle conçu à partir des textes légaux. Il contient, en outre, les éléments spécifiques à la Médecine bucco-dentaire et est téléchargeable gratuitement sur le site de l’Ordre. L’Ordre précise que de nombreuses sociétés tentent d’escroquer les praticiens en les incitant, sous peine de sanction, à inscrire le cabinet dentaire sur un « registre d’accessibilité ». Il s’agit d’arnaques dans la mesure où le RPA est gratuit. Il invite donc les praticiens à être vigilants et à avoir certains réflexes de bon sens : consulter les sites internet gouvernementaux, se méfier des méthodes jugées agressives, ne jamais donner ses coordonnées bancaires par téléphone…

Pour télécharger le modèle de RPA : www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr.

Article publié le 13 juin 2018 – © Les Echos Publishing 2017